En 2017, soyons libres, soyons rebelles

C’est qu’il faut être sacrément optimiste, voire même un brin naïf, pour avoir confiance en l’avenir du monde. Quoique…

Une fois encore Emmanuelle Duez nous enthousiasme et nous inspire. Avec elle, le vocabulaire anxiogène et paralysant disparait: le mot « crise » se transforme en « mutation sociétale », « précarité » est remplacé par « flexibilité » et le fameux néologisme « ubérisation » devient tout simplement « innovation ». Et d’un seul coup, l’avenir parait moins sombre!

Un discours juste et dynamisant pour commencer cette nouvelle année (que nous vous souhaitons d’ailleurs joyeuse et remplie d’initiatives positives!).

 

Une réflexion au sujet de “En 2017, soyons libres, soyons rebelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *