environnement

Comment sauver la planète?

Biomimétisme: le progrès par la nature

« Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur » disait Léonard de Vinci. L’homme était visionnaire, puisque qu’aujourd’hui plus que jamais ce précepte prend tout son sens. Jusqu’à présent notre monde s’est construit sur une opposition permanente entre croissance et nature, la première se faisant forcément au détriment de la seconde. Un conflit d’intérêt qui n’a plus lieu d’être avec le biomimétisme, un domaine qui intéresse de plus en plus les chercheurs et les industriels. (suite…)

Bienvenue au Darwin Ecosystème

Il existe des lieux qui mettent en pratique toutes les théories autour de l’économie collaborative, de l’éco-responsabilité et des circuits courts. S’il n’en est pas l’emblème, le Darwin Ecosystème en est au moins le précurseur en France.

Un programme innovant et responsable

Pour des lieux comme celui-là, l’immobilier n’est plus uniquement un actif qu’il convient de rentabiliser. C’est aussi un outil au service de ses utilisateurs. Pensé pour favoriser les échanges et pour développer l’activité économique, il résulte d’une démarche socialement et écologiquement positive. Pour preuve, 80% des déchets sont recyclés, l’énergie est totalement verte et l’émission de gaz à effets de serre est 5 fois moins importante que dans des entreprises tertiaires classiques.

darwin-ecosysteme-1024x681

Ancienne friche militaire située sur la rive droite de Bordeaux, le Darwin Eco-système s’étale sur 5 500m2 de terrain et héberge 190 sociétés. Cela représente 500 emplois dont 200 créés. Le site accueille aussi deux incubateurs, une pépinière dédiée au développement durable, mais également de nombreuses associations et des logements d’urgence gérés avec Emmaüs et le CCAS de la ville. A cela s’ajoutent un skate park et une offre culturelle très riche.

Un écosystème de plus en plus dense

Et les pistes de développement pullulent: une ferme urbaine a déjà commencé à voir le jour, un fablab, une auberge de jeunesse et même une cave d’affinage pour les fromages sont également à l’étude.

Evidemment, on y trouve déjà une épicerie et un café-restaurant, bios bien entendu.Magasin GénéralDarwin Passerelle

Loin d’être utopique, le projet s’avère rentable, et ce avec quasiment aucune aide publique (à peine 5% d’après son co-fondateur). Cerise sur le gâteau, la gouvernance est collective par le biais d’une association regroupant les Darwiniens volontaires.

Un bel exemple qui prouve qu’il est possible de réaliser une opération immobilière fructueuse tout en servant l’intérêt général.

En bref, si nous habitions à Bordeaux, le Darwin Ecosystème serait notre QG!

darwin ecosysteme skate

Crédits photos: Darwin Ecosystème

Par Céline Beaufils

Enregistrer

Trois inn-EAU-vations inespérées

Quand on est à l’eau, il faut nager, nous dit un proverbe québécois… Alors que nous faisons face au plus grand défi écologique de tous les temps, partout dans le monde des Géo-Trouvetout s’attellent à inventer des technologies écologiques et durables. Voici trois projets, pourtant très techniques, qui nous donnent envie de dire: « Elémentaire, mon cher Watson ».

(suite…)

Zero waste: l’interview!

Ca y est, la COP 21 est officiellement lancée!
L’occasion pour nous de revenir sur la démarche Zero Waste (zéro déchet, zéro gaspillage). En recyclant ou compostant plus de 80% de ses déchets, San Francisco en est devenue LA ville-symbole. De la sensibilisation à la collecte en passant par le compostage, c’est la coopérative Recology qui, depuis le début, est aux commandes de cette opération couronnée de succès.
Robert Reed, son porte-parole, nous explique comment l’une des plus grandes villes des Etats-Unis a réussi son pari du Zero Gaspillage. (suite…)

On mange quoi demain?

D’ici trente ans, nous serons plus de 9 milliards sur terre et 75% de la population habitera en ville. L’agriculture intensive arrive dans une impasse (pollution, appauvrissement des sols, complexité des réseaux de distribution…). Avec des villes qui s’agrandissent sans cesse, l’espace agricole se réduit comme peau de chagrin. Quelles solutions va-t-on développer pour bien manger demain?

(suite…)

Zero Waste? Yes we can!

Pour manger un biscuit, il faut souvent en passer par l’épreuve des poupées russes: on ouvre un premier emballage, le carton, puis un deuxième, le plastique, puis au fond du troisième, la barquette plastique, on arrive enfin au saint graal: le biscuit! Alléluia et bon appétit! Ne parlons pas des paquets de céréales doublement emballés, des yaourts, toujours dans des pots individuels, des compotes en gourdes « théoriquement recyclables mais en fait pas vraiment »… Bref, nos poubelles, nos décharges et nos incinérateurs débordent… C’est en partant de ce constat qu’est née la démarche Zero Waste. « Zero Waste » pour zéro déchet et zéro gaspillage. Confidentielle à son lancement il y a une trentaine d’années, cette démarche prend désormais une ampleur mondiale. Notre société de consommation serait-elle en train de se remettre en question?

(suite…)

La solution pour nettoyer les océans


Le 7ème continent, vous connaissez? D’une taille équivalente à celle de 6 fois la France, il est situé au nord de l’océan Pacifique… Il s’agit du « Continent de plastique » composé d’une myriade de micro particules de déchets non biodégradables.  Ca fait froid dans le dos, non? Mais bonne nouvelle: il existe une solution rentable pour nettoyer les océans en seulement 5 ans. Son inventeur Boyan Slat nous la présente dans cette vidéo.