WeLab

3 minutes

Trois inn-EAU-vations inespérées

Quand on est à l’eau, il faut nager, nous dit un proverbe québécois… Alors que nous faisons face au plus grand défi écologique de tous les temps, partout dans le monde des Géo-Trouvetout s’attellent à inventer des technologies écologiques et durables. Voici trois projets, pourtant très techniques, qui nous donnent envie de dire: “Elémentaire, mon cher Watson”. 

Produire de l'électricité avec les canalisations

Ca semble couler de source non? Utiliser l’eau des égouts pour obtenir une énergie verte, le tout à bas coût et sans avoir besoin d’importantes infrastructures. C’est Lucid Energy, une start-up américaine qui a eu l’idée, simple mais technique, d’installer des turbines dans les canalisations et de les relier à un générateur pour stocker l’énergie.
Aucun impact sur l’environnement, production constante (contrairement au solaire ou à l’éolien)…. Serait-ce l’énergie verte parfaite? Trois villes américaines (Riverside, San Antonio et Portland) se sont déjà lancées dans cette aventure, et les investisseurs semblent se bousculer au portillon pour accompagner le développement de Lucid Energy. 

Fabriquer de l'eau avec de l'air

Dans beaucoup d’endroits dans le monde, l’accès à l’eau potable est quasiment un luxe. Arturo Vittori, un designer italien a eu l’idée de concevoir une tour qui capterait l’humidité de l’air (car même dans les pays les plus sec, le taux d’humidité peut atteindre 20%). La tour est confectionnée en matériaux locaux comme le bambou, et à l’intérieur un filet de nylon permet de condenser la vapeur d’eau.  Nul besoin d’électricité ou d’échafaudage pour la construction, ce qui signifie que les habitants de régions arides pourront s’en charger eux-mêmes…. De quoi assurer autonomie et développement à un village. Les Warkawaters peuvent “produire” plusieurs dizaines de litres d’eau potable par jour. Si sa construction coute 550 $, sa production est ensuite complètement gratuite. Les premières tours devraient bientôt voir le jour en Ethiopie. 

Prendre une douche infinie ET écologique

On a tous vécu ce dilemme: se sentir si bien sous une douche bien chaude et en même temps s’en vouloir de faire couler l’eau trop longtemps. Bonne nouvelle, nous n’aurons bientôt plus mauvaise conscience à trainer sous la douche. Notre bienfaiteur, c’est Jason Selvarajan, un ingénieur finlandais de 29 ans. Il a créé une douche qui récupère et filtre l’eau en temps réel. L’eau tourne donc en boucle, en passant à chaque fois par la case “purification”. La ShowerLoop permettrait ainsi d’économiser 90% d’eau par rapport à une douche traditionnelle. Et cerise sur le gâteau, l’eau chaude restant chaude pendant le processus de filtration, la consommation énergétique diminuerait de 70%. Avis aux bricoleurs, la ShowerLoop est en open source. 

Et pour les autres? La seule solution pour ne pas s’éterniser sous la douche, c’est de faire appel à Spiky, le rideau avec des pics qui se gonflent tous seuls au bout de 4 minutes. De quoi commencer la journée de très très bonne humeur… 

Crédit photos: Lucid Energy – Warkawater – Showerloop – Elisabeth Buecher

Par Céline Beaufils 

Enregistrer

Ces articles peuvent vous intéresser

Economie

Zero Waste? Yes we can!

3 minutes Pour manger un biscuit, il faut souvent en passer par l’épreuve des poupées russes: on ouvre un premier emballage, le carton, puis un deuxième, le plastique, puis au fond du troisième,

Urbanisme & Mobilité

Livrer et délivrer la ville

5 minutes Le jour, la nuit… Nos villes sont le théâtre d’un ballet permanent dont on ne parle quasiment jamais. Absolument vital, ce ballet est paradoxalement la source de nombreux désagréments dont

Ne loupez aucun de nos articles !